• Nice
  • Cannes - Antibes - Grasse
  • Est & Centre Var
  • Toulon - Marseille
DIRECT
00:00 / 00:00

Les vols risquent d’être perturbés cet été en destination de la Grèce, du Maroc ou de l’Espagne. En effet, plusieurs employés Ryanair se plaignent du salaire et des conditions de travail. Ils exigent des hausses salariales et des recrutements. A l’heure où le trafic reprend fortement et que les effectifs baissent suite à la crise sanitaire.

Un mouvement européen

 

Plusieurs pays souhaitent démarrer une grève. La France, la Belgique, l’Italie et le Portugal seraient concernés. Déjà en Espagne, le personnel de cabine entend arrêter le travail pendant 6 jours à partir du 24 juin. En effet, les navigants espagnols appellent à cesser le travail du vendredi 24 au dimanche 26 juin, ainsi que du jeudi 30 juin au samedi 2 juillet, afin là encore d’obtenir de meilleurs conditions de travail.

Trois aéroports impactés en France

 

Les salariés de trois bases françaises de la compagnie aérienne low-cost (Beauvais, Marseille et Toulouse) ont déposé un préavis de grève illimité. C’est notamment la date du 14 juillet qui semble la plus menacée, particulièrement au départ de Marseille. Cette grève va générer des pénuries et donc d’importantes perturbations dans les aéroports européens.

Une centaine de vols avaient déjà été supprimés à travers l’Europe en raison d’un mouvement social en début de mois.