• Nice
  • Cannes - Antibes - Grasse
  • Est & Centre Var
  • Toulon - Marseille
DIRECT
00:00 / 00:00

Prendre un congé paternité de deux semaines pourrait prévenir les risques de dépression post-partum. C’est ce qui ressort d’une étude de l’Inserm. Cette pathologie touche un père et deux mères sur dix après la naissance de leur enfant. Il faut dire que cette période n’est pas simple, ni pour les mères, ni pour les pères.

L’étude montre aussi que deux semaines seulement peuvent prédire les futures relations entre le papa et son enfant.

À notre micro, Maria Melchior, épidémiologiste et directrice de recherches à l’Inserm.