• Nice
  • Cannes - Antibes - Grasse
  • Est & Centre Var
  • Toulon - Marseille
DIRECT
00:00 / 00:00

L’AS Monaco est fixé. Le club de la Principauté, vainqueur du Sparta Prague (5-1 sur l’ensemble des deux matchs), affrontera le Shaktar Donetsk en barrages de la Ligue des Champions. La dernière étape avant d’accéder aux phases de groupes de la compétition. Mais que vaut vraiment le Shaktar ? 

« Un adversaire redoutable, le plus fort qu’il était possible de rencontrer » 

 

Aucun doute pour Niko Kovac, les Ukrainiens sont favoris de cette double confrontation. « C’est un adversaire redoutable, habitué à la Ligue des Champions, le favori de notre confrontation, et assurément le plus fort qu’il était possible de rencontrer. Mais on croit en nos qualités, en nos forces. On a travaillé très dur la saison dernière pour jouer ce match » a déclaré l’entraineur monégasque.

Vice-champion d’Ukraine, Donetsk a battu le club belge de Genk (4-2 au score cumulé) lors du troisième tour préliminaire. Les joueurs du Shaktar sont habitués à participer à la phase finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes, et sont capables de réaliser des exploits. La saison dernière, ils se sont même payés le luxe de battre le Real Madrid par deux fois en phase de groupes (2-3 puis 2-0). Malgré ces deux victoires surprises, le Shaktar a été distancé en championnat par le Dynamo Kiev, leur plus gros rival. Plus question pour le club du milliardaire Rinat Akhmetov d’être l’éternel second. Pour cela, il a engagé l’entraineur italien Roberto De Zerbi, en provenance de Sassuolo. 

Un affrontement basé sur la jeunesse

 

24 ans de moyenne d’âge à Monaco contre moins de 26 ans au Shaktar Donetsk. Les deux équipes sont réputées pour faire briller de jeunes pépites et possèdent quasiment la même politique de recrutement. Le Shaktar est d’ailleurs réputé pour faire jouer bon nombre de joueurs brésiliens dans son équipe. Mais les Ukrainiens semblent avoir réalisé l’un des plus beaux coups de ce mercato estival avec l’acquisition de Lassina Traoré de l’Ajax Amsterdam. Auteur de trois buts en cinq matchs depuis son arrivée, il est assurément le plus grand danger pour la défense monégasque. 

Mais, si Monaco part en position d’outsider selon son coach, le club rouge et blanc possède aussi de nombreux atouts. L’AS Monaco possède une grande expérience européenne (demi-finale de Ligue des Champions en 2017), et s’est offert des renforts de poids (Nübel, Boadu, Jakobs). Puis, les Monégasques ont été impressionnants face au Sparta Prague et ne voudront pas s’arrêter en si bon chemin. Malgré un match nul pour son entrée en championnat (1-1 face à Nantes), Monaco a un gros coup à jouer et cela commence dès le 17 août à domicile pour le barrage aller. Le match retour aura lieu en Ukraine le 25 août. 

Julien Lamothe

WordPress Cookie Plugin by Real Cookie Banner