• Nice
  • Cannes - Antibes - Grasse
  • Est & Centre Var
  • Toulon - Marseille
DIRECT
00:00 / 00:00

Aux Etats-Unis, les droits des femmes pourraient bientôt faire un grand pas en arrière. L’arrêt historique de 1973, qui reconnait le droit à l’avortement, serait sur le point d’être annulé selon Politico. Le journal américain s’appuie sur une fuite de documents. L’article a fait l’effet d’une bombe dans le pays. Le quotidien explique s’être procuré l’avant-projet d’une décision majoritaire rédigé par le juge conservateur Samuel Alito et daté du 10 février.

Le projet de loi doit encore être examiné jusqu’au 30 juin. Si cette conclusion est retenue par la Haute cour, les Etats-Unis reviendront à la situation en vigueur avant 1973. Chaque Etat sera à nouveau libre d’interdire ou d’autoriser les avortements.

Une Cour suprême conservatrice

 

La Cour suprême a été profondément remaniée par Donald Trump. En cinq ans, l’ex-président a fait entrer trois magistrats, solidifiant sa majorité conservatrice (six juges sur neuf). Depuis septembre, cette nouvelle Cour se positionne favorablement face aux opposants à l’avortement. Elle a d’abord refusé d’empêcher l’entrée en vigueur d’une loi du Texas qui limite le droit à avorter aux six premières semaines de grossesse, contre deux trimestres dans le cadre légal actuel.

Manifestation devant la Cour Suprême

 

Dès lundi soir, des défenseurs du droit à l’avortement se sont réunis devant la Cour suprême à Washington afin de manifester leur désaccord. Pour plusieurs élus démocrates, la révélation de Politico exprime l’importance d’inscrire urgemment le droit à l’avortement dans la loi.