Suivez nous sur :

L’ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION

Des mobilisations dans la région pour soutenir Julian Assange


22 février 2024

Le sort du fondateur de Wikileaks se joue en ce moment au Royaume-Uni, où la justice se penche sur son extradition demandée par les États-Unis. Des rassemblements se sont tenus dans 17 villes de France, dont Nice et Marseille cette semaine pour soutenir Julian Assange.

Cette semaine, on se mobilisait à Nice, Marseille, et dans 15 autres villes de France pour demander la non extradition de Julian Assange.

Le fondateur de Wikileaks est suspendu à la décision de la justice britannique qui doit décider ou non de le remettre aux États-Unis. Le pays lui reproche la divulgation de 700 000 documents confidentiels de l’armée. Des documents qui ont permis de dévoiler des crimes de guerre en Irak et en Afghanistan, commis par les troupes américaines. Pour cela il risque jusqu’à 175 ans de prison.

En revanche, si la Haute Cour valide l’extradition, il existe encore une dernière chance pour Julian Assange d’échapper aux autorités américaines. C’est ce qu’affirme Fiona O’Brien, directrice de Reporters Sans Frontières au Royaume-Uni. Elle a assisté à l’audience.

“Julian Assange aurait la possibilité de saisir la CEDH à Strasbourg. Ce serait la dernière juridiction apte à décider de l’annulation de son extradition vers les États-Unis. Mais avant cela, nous espérons vivement qu’il sera autorisé à faire appel au Royaume-Uni. Il y a de nombreux arguments à faire valoir.” 

Fiona O’Brien s’inquiète également des menaces qui pèsent sur la liberté de la presse. Selon elle, si Julian Assange est condamné pour avoir publié ces informations, même sensibles, n’importe qui pourrait être poursuivi pour des raisons similaires, et il deviendrait alors difficile de demander des comptes aux gouvernements.

Mathurin Samain avec DJ
Photo Ligue des droits de l’Homme

L’AMBIANCE QU’IL VOUS FAUT

NOS WEB RADIOS


Suivez nous sur :