Suivez nous sur :

L’ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION

Boulangeries : s’acharner pour tenir face à l’inflation


6 mars 2023

Près de 120 boulangers ont fait faillite en janvier 2023 dans l’hexagone. Le coût de l’énergie est l’une des causes principales. Certains font tout pour tenir, comme à la boulangerie-pâtisserie Lou Pan d’Aqui de Montauroux, dans le Var.

Ici, les deux patronnes ont dû revoir complètement la gestion de leur entreprise. La plus visible de leurs décisions : fermer un jour supplémentaire, le mercredi, en plus du lundi. 

Carole Schawann, le plus souvent face aux clients, explique que le soir vers 18h s’il ne lui reste que 3 ou 4 baguettes, elle ferme la boulangerie pour éviter de consommer trop d’électricité pour rien. De même, elle a pris la décision de rassembler les pâtisseries dans un seul et même congélateur: désormais les clients doivent les acheter surgelées. 

Le casse-tête face à l’inflation, c’est aussi dans l’arrière-boutique, où Marie Ornada passe la plupart de son temps. Elle doit chaque jour estimer, avec autant de précision que possible, la quantité de baguettes à réaliser. Il s’agit de n’allumer le four qu’une seule fois par jour et de l’éteindre complètement dans la matinée. Jusqu’ici, les clients pouvaient avoir du pain chaud jusqu’à 13h.

Les deux boulangères de Montauroux ont, grâce à cette batterie de mesures, réussi à contenir la hausse du prix de l’électricité. Leur dernière facture s’élève à plus de 1840 euros, soit le double de l’an dernier. Mais c’est en-dessous des 3400 euros qui leur avait été prédits par leur fournisseur d’énergie, si elles avaient conservé leur façon de travailler habituelle. 

JT

L’AMBIANCE QU’IL VOUS FAUT

NOS WEB RADIOS


Suivez nous sur :