• Nice
  • Cannes - Antibes - Grasse
  • Est & Centre Var
  • Toulon - Marseille
DIRECT
00:00 / 00:00

Hier soir, Emmanuel Macron a été réélu Président de la République. Le chef de l’État sortant remporte 58,5% des suffrages. C’est avec 41,5% des voix que Marine Le Pen, elle, essuie sa troisième défaite à l’élection présidentielle.

Conscient d’avoir été un vote de solution pour contrer l’extrême droite, Emmanuel Macron déclare lors de son allocution hier soir « Je sais que nombre de nos compatriotes ont voté pour moi […] pour faire barrage à l’extrême droite. Et je veux ici les remercier, et leur dire que j’ai conscience que ce vote m’oblige pour les années à venir ».

 

Un taux d’abstention en hausse depuis 2017

 

Si les deux candidats obtiennent des scores élevés, le taux d’abstention n’a lui jamais été aussi fort. Près de 3 électeurs sur 10 ne se sont pas déplacés pour voter au second tour. Un taux d’abstention qui s’élève donc à 28,2%. Il y a cinq ans, celui-ci s’élevait à 25,4%. À titre de comparaison, il n’était que de 16% en 2007.

 

Investiture et nouveau gouvernement

 

Emmanuel Macron entrera en fonction au plus tard le 13 mai. C’est le Conseil constitutionnel qui fixe seul la date de l’investiture. Jusqu’à cette date, c’est le gouvernement actuel qui continue de gérer les affaires courantes. C’est une fois investi que le Président de la République nomme son nouveau Premier Ministre. Ensuite, sur proposition de ce dernier, Emmanuel Macron nommera les membres du gouvernement. 

Crédit image : AFP