• Nice
  • Cannes - Antibes - Grasse
  • Est & Centre Var
  • Toulon - Marseille
DIRECT
00:00 / 00:00
?>

Santé

Les médecins libéraux en grève jeudi et vendredi

Les médecins généralistes seront en grève les 1er et 2 décembre.
Parmi leurs revendications, la revalorisation de la consultation qui n’a pas évoluée depuis sept ans. 

Après les milliards pour l’hôpital du « Ségur de la santé », ils se sentent oubliés. Ils réclament une forte revalorisation du prix de la consultation. Ailleurs en Europe, la moyenne est de 46 Euros, contre 25 en France.
Ecoutez le docteur Dominique Poggi, elle est médecin généraliste à Nice.
Les libéraux protestent également contre la possibilité donnée aux pharmaciens et aux infirmières de pratiquer certains actes médicaux.

Alerte : le retour de l’hiver présage le retour des virus

La bronchiolite est de retour, le pic épidémique est prévu pour la fin de la semaine selon le syndicat des pédiatres libéraux. Ils invitent les parents à remettre en place les gestes barrière puisque la maladie touche les enfants de moins de deux ans.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les zones touchées sont principalement le Var, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône.

La grève des labos reconduite

Les laboratoires d’analyse médicale seront de nouveau en grève dès jeudi et jusqu’à samedi au moins. Ils dénoncent le projet de budget 2023 de la Sécurité sociale, qui prévoit de récupérer 250 millions d’euros par an en baissant le prix des analyses.

À notre antenne, Boris Loquet, le président du syndicat URPS des biologistes Paca.

Les médecins généralistes seront eux aussi en grève jeudi et vendredi, contre, entre autres, la stagnation de leurs honoraires depuis 7 ans.

Le plan blanc déclenché dans les hôpitaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le plan blanc est déclenché dans les hôpitaux de la région Paca. Une annonce de l’Agence Régionale de Santé (ARS) après une flambée du nombre de cas de bronchiolite.
L’alerte est placée au niveau 1. Elle permet de mobiliser tous les personnels et les moyens nécessaires pour faire face à l’afflux de patients, les opérations non urgentes seront reportées et une veille renforcée des indicateurs de tension est mise en place. Le nombre de patients dépasse ceux des deux saisons précédentes dans la région. 

La gastroentérite sévit en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Attention à l’épidémie de gastro dans la région. La Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’une des plus touchée. Le taux d’incidence est de 160 cas pour 100 000 habitants, c’est deux fois plus que la moyenne nationale.

L’ouest des Alpes-Maritimes et l’Est-Var sont les zones les plus impactées. La semaine dernière, les autorités y enregistraient un peu plus de 130 cas pour 100 000 habitants.

Surmortalité et canicule dans la région PACA

L’été 2022, est celui qui a connu la surmortalité la plus élevée en France, depuis la canicule de 2003. C’est ce qu’indique Santé Publique France, qui parle de plus de 10 000 décès supplémentaires entre le 1er juin et le 15 septembre de cette année.

Dans les départements qui ont été en alerte rouge pour canicule, la mortalité a augmenté de près de 20%.

Quatre régions concentrent à elles seules les deux tiers de cet excès de mortalité. La Provence-Alpes-Côte-d’Azur, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie.

La bronchiolite continue de sévir en PACA

L’épidémie de bronchiolite flambe en région Paca, les indicateurs sont en hausse.
Selon les chiffres de l’Agence régionale de santé cette semaine, 498 passages aux urgences sont enregistrés pour les enfants de moins de 2 ans. C’est 3% de plus par rapport à la semaine précédente. On compte également près de 200 hospitalisations, 30 de plus environ.
Une tendance qui s’observe dans tous les départements de la région, hormis dans les Alpes-Maritimes, où elle semble se stabiliser. 

Les laboratoires de la région en grève pour trois jours

La grogne des laboratoires d’analyses médicales ce lundi. Ils sont en grève, pour au moins trois jours, dans toute la France pour dénoncer les économies drastiques décidées par le gouvernement.
L’assurance maladie va baisser leurs tarifs jusqu’en 2026. Un manque à gagner de plus d’un milliard d’euros selon Alain Le Meur, porte-parole de l’alliance biologie médicale, à notre antenne. Cela va avoir de lourdes conséquences.

Le nombre de cas de bronchiolite et de varicelle grimpe en Paca

L’épidémie de bronchiolite est plus précoce cette année en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour autant, elle n’est pas plus virulente pour l’instant, précise l’Agence Régionale de Santé.
Cependant, la capacité d’accueil des jeunes enfants est prête à être augmentée si besoin dans les hôpitaux. Le ministre de la Santé à déclenché le plan Blanc alors que 7 000 bébés ont été admis aux urgences la semaine dernière partout en France.
Attention également à la varicelle. Les Alpes-Maritimes sont l’un des département le plus touchés du pays, d’après les derniers chiffres de Santé Publique France. Le taux d’incidence y est 5 fois supérieur à la moyenne nationale

Attention au monoxyde de carbone : l’ARS PACA alerte sur les intoxications

L’ARS Paca rappelle les mesures de prévention pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone. Elles sont causées par l’utilisation d’appareils à combustion défectueux ou mal entretenus.
Avec l’arrivée de l’hiver, les habitants de la région vont allumer leur cheminée, leur chaudière ou des chauffages d’appoint. Il ne faut jamais les faire fonctionner en continu.
Plus de 90 personnes ont été intoxiquées l’année dernière dans la région et une centaine de personnes sont mortes partout en France.
Il existe des symptômes d’intoxication, comme des maux de tête, de la fatigue, des nausées et des confusions. Il faut aérer les locaux et appeler les secours.