• Nice
  • Cannes - Antibes - Grasse
  • Est & Centre Var
  • Toulon - Marseille
DIRECT
00:00 / 00:00

Kimberose

juillet 2, 2022 Le Broc
Elle s’appelle Kimberly Kitson-Mills, mais on dit Kimberose. Trois ans après ‘Chapter One’, son premier opus, la chanteuse française aux origines anglo-ghanéennes revient avec ‘Out’, album en forme de libération dont le premier single ‘Back On My Feet, hymne à la reconquête de soi, donne à tout l’album un superbe élan.

C’est d’ailleurs un autre disque en forme d’échappée belle qui a donné à Kimberose son premier choc musical, lorsqu’elle était adolescente. 1998 : la chanteuse des Fugees sort son premier album solo, The Miseducation of Lauryn Hill, perle de soul moderne dont Kim Kitson-Mills fait sa « bible musicale », et qu’elle écoute encore aujourd’hui. Sa voix, elle, semble être là depuis toujours : Kim sait qu’elle possède un trésor, l’exerce « à la sauvage » en chantant sans cesse, de sa chambre d’enfant à la cour de son lycée. C’est quand elle s’entoure d’un groupe, en 2015, qu’elle apprend à la travailler : « chanter avec des musiciens, c’est, d’une certaine manière, passer au dessus d’eux, être à la hauteur. C’est là que j’ai commencé à muscler ma voix, que j’en ai découvert d’autres façettes. » Kimberose est née, avec un premier EP It’s probably me, en 2017, suivi d’un album, Chapter One, en 2018, qui l’emmène sur les scènes des plus grands festivals. Un succès qui lui permet de s’affirmer en tant que chanteuse, auteur et compositeur. Et de prendre confiance, peu à peu.

Kimberose change, grandit, mûrit. Décide de tracer sa route, sans groupe pour l’entourer. Seule, mais pas isolée : elle multiplie les rencontres, s’ouvre à d’autres univers, travaille avec le Britannique Blair MacKichan (Sia), avec Jeremy Louwerse, le bassiste qui l’accompagne en tournée, ainsi qu’avec son propre frère cadet Brian. Et confie la réalisation du disque à Régis Ceccarelli, qui comprend comme personne la direction qu’elle veut lui donner. Résultat : Out est un deuxième album en forme de libération dont le single Back On My Feet, hymne à la reconquête de soi, donne à tout l’album un superbe élan. Porté par des choeurs gospel, des cuivres brillants et un groove solide, il entraîne dans sa foulée les fougueux Warning Signs, Escape ou Only Lessons, qui célèbrent cette puissance acquise lorsqu’on apprend de ses faiblesses. Et qu’on les accepte aussi.