l'actualité

jeudi 5 Novembre

9 h 12  -  Mise en place des radars en ville : Les maires pourront-ils les installer sans l'aval du préfet ?

Les maires n'auront peut-être plus l'obligation de passer par la préfecture pour installer des radars automatiques dans leurs communes.
C'est la proposition qui a été faite par le ministre de l'intérieur.
Gérald Darmanin estime ainsi que les villes pourront mettre des radars de vitesse, de contrôles du bruit ou encore de la pollution là où elles les estiment utiles.
La proposition n'emballe pas vraiment l'association 40 millions d'automobilistes pour laquelle il risque d'y avoir des incohérences. Quant à la prévention routière, les maires ont déjà un arsenal assez conséquent.
Explications d'Anne Lavaud, déléguée générale de l'association.

9 h 03  -  Footbal : Match d'Europa League pour l'OGC Nice ce jeudi

Patrick Vieira
Ce soir, dans le cadre de l'Europa League, l'OGC Nice se déplace sur la pelouse du Slavia Prague.
Pour l'instant, le classement est très serré dans cette phase de poule. Chaque équipe comptabilise trois points.
La hiérarchie n'est pas encore établie.
C'est donc le moment de se positionner, mais pour autant, pas question pour Patrick Vieira de mettre la pression sur ses joueurs.

Mardi 3 Novembre

16 h 05  -  Ligue des champions : l'Olympique de Marseille rencontre Porto ce mardi

Dimitri Payet
l'OM doit réagir ce soir en ligue des champions avec ce déplacement à Porto qui sera tout sauf une balade de santé.
Après deux défaites, il faut impérativement sortir la tête de l'eau dans cette phase de poules.
Début du match à 21h

15 h 53  -  Un mois après le passage de la tempête Alex, Charles-Ange Ginesy fait le point au micro de Kiss FM

Il y a un mois, les Alpes-Maritimes découvraient l'ampleur de la catastrophe après les intempéries dans le haut-pays.
Sept victimes ont été identifiées. Onze personnes restent pour l'instant portées disparues.
Les vallées de la Roya, de la Vésubie et de la Tinée restent toujours sinistrées.
Des collectes ont été lancées, dont celle du conseil départemental des Alpes-Maritimes qui a rapporté un million d'euros.
Charles-Ange Ginesy, Président du conseil départemental, revient sur cet événement.

Lundi 2 Novembre

17 h 07  -  Rentrée des classes atypique entre crise sanitaire et meurtre de Samuel Paty

Fabienne Langoureau
Jour de rentrée pour les écoliers, collégiens et lycéens de la région Sud.
Cette reprise des cours s'effectue dans un contexte particulier en plein confinement lié à l'épidémie de coronavirus.
Ces retrouvailles entre les élèves et leurs enseignants sont aussi particulières après l'assassinat de Samuel Paty. Le professeur avait été décapité juste avant les vacances de la Toussaint.
La lettre de Jean Jaurès a été lue et une minute de silence a été respectée.
Ce protocole n'a pas convaincu tous les enseignants.
C'est le cas de Fabienne Langoureau, secrétaire du SNES FSU.
Photo : Nice-Matin

16 h 56  -  La vente physique des produits non essentiels n'est plus possible en grande surface dès le 3 novembre

Lionel Lucas
Depuis le début du confinement, les petits commerces dits "Non essentiels" doivent fermer leurs portes.
Dès demain, les grandes surfaces n'auront plus le droit de vendre ces mêmes produits pour ne pas créer de concurrence déloyale.
Le premier ministre, Jean Castex a donc tranché et les rayons Culture et librairie (entre autres) des supermarchés devront fermer.
Le premier ministre a promis de soutenir massivement ces commerces pour qu'ils ne mettent pas la clé sous la porte.
Mais, pour Lionel Lucas, le maire de Villeneuve-Loubet, il s'agit d'un boulevard pour les géants d'internet.
Lionel Lucas avait d'ailleurs pris un arrêté pour garder les petits commerces ouvert, mais, la préfecture a demandé son annulation devant le tribunal administratif.

Vendredi 30 Octobre

8 h 54  -  Attentat de Nice : réactions du président des évêques de France et du représentant du culte musulman

Eric de Moulins-Beaufor
Suite à l'attentat de Nice, le président de la conférence des évêques de France est venu à Nice apporter son soutien.
Pour Eric de Moulins-Beaufort, il faut combattre cette idéologie qui gangrène le monde, par tous les moyens.

De son côté, Boubekeur Bekri du culte musulman ne veut pas que cet attentat crée de nouvelles fractures dans la société.
Boubekeur Bekri 

8 h 49  -  Attentat de Nice : le procureur national antiterroriste revient sur l'interpellation

Jean-François Ricard
Nice est toujours sous le choc au lendemain de ce nouvel attentat, le troisième en cinq ans.
Trois personnes sont décédées : une femme de 60 ans retrouvée égorgée à l'entrée de la basilique Notre Dame, le sacristain et une femme qui a succombé à ses blessures dans un restaurant de la rue d'Italie où elle avait trouvé refuge.
Le tunisien de 21 ans, auteur des faits est toujours hospitalisé. Son pronostic vital est engagé. Les enquêteurs ont découvert sur l'assaillant un coran et deux téléphones. Un sac avec deux couteaux a aussi été retrouvé dans la basilique.
Le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard a précisé le déroulé de son interpellation par la police municipale.

jeudi 29 Octobre

17 h 02  -  Attaque à Nice : Emmanuel Macron s'est rendu à la basilique Notre Dame de Nice

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron était ce jeudi sur les lieux de l'attaque qui a fait trois morts dans la basilique Notre Dame à Nice.
Le chef de l'état annonce l'augmentation de 3000 à 7000 le nombre de militaires déployés sur le sol français.
Il annonce son soutien non pas simplement aux niçois mais à tous les français.
Un conseil de défense convoqué demain vendredi par l'Elysée et le plan vigipirate est relevé au niveau Urgence attentat.

12 h 04  -  Attentat de Nice : réaction d'une passante au moment des faits

Au moment où l'alerte a été donnée ce matin, les commerçants et leurs clients sont restés enfermés dans les magasins comme cette niçoise.