l'actualité

Vendredi 21 Ao�t

8 h 45  -  Le vent des libérateurs : un film sur la libération de la Provence

Philippe Natalini
Il y a 76 ans s'est déroulée la libération de la Provence.
Elle sera commémorée lundi dans plusieurs villes de notre région.
Cette époque est retracée dans le film "Le vent des libérateurs", un long métrage tourné en région Sud avec plus de 300 bénévoles.
Le réalisateur, Philippe Natalini reconnait avoir un objectif bien précis.
Photo : Var Matin

8 h 38  -  Liban : les étudiants de Menton viennent en aide aux habitants de Beyrouth

Plus de deux semaines après les explosions à Beyrouth, les gestes de solidarité sont toujours aussi nombreux.
Par exemple, l'initiative des étudiants de Sciences Po à Menton qui rencontre un grand succès.
Explication de leur projet pour venir en aide au Liban avec Emmanuel Houalla.

jeudi 20 Ao�t

17 h 15  -  Astronomia à Valberg

Vous avez trois jours pour profiter du ciel étoilé dans Mercantour.
Coup d'envoi ce jeudi d'Astronomia à Valberg.
Plusieurs associations font découvrir des étoiles, des galaxies et notre soleil en plein air ou dans un planétarium, comme celle de Julien, Provence - science - technique - jeunesse à Valbonne.
 

11 h 08  -  Un été quasiment sans feu d'artifice en région sud

Les feux d'artifice se font rares cet été dans notre région.
Les mairies veulent éviter les rassemblements pour limiter la propagation du coronavirus.
Conséquences : c'est toute une économie qui en pâtit.
Kelly Arnello, artificière d'Azur Fêtes a confié son désarroi au micro de Kiss FM

7 h 05  -  Tour de France: Christian Prudhomme vous présente les dispositifs sanitaires

Le tour de France !

Il démarre dans neuf jours depuis Nice..

Les dispositifs sanitaires de la course ont été dévoilés.

Masque obligatoire dans les espaces du tour, laboratoire mobile, test PCR pour les coureurs et 2 tonnes de gel hydroalcoolique sont les nouvelles mesures sanitaires de ce tour 2020 comme l’explique Christian Prudhomme.

5 h 31  -  Nice: Masque obligatoire dans toute la ville dès ce jeudi

Face à un taux de positivité à la Covid-19 multiplié par six ces derniers jours, au nombre toujours plus important de verbalisations pour non port du masque et pour répondre aux commentaires qui remettraient en cause un manque de communication relative au périmètre concerné par l’arrêté préfectoral, Christian Estrosi avait demandé au Préfet des Alpes-Maritimes d’étendre l’obligation du port du masque sur l’espace public à l’ensemble de la ville de Nice.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la région Provence- Alpes- Côte d’Azur : « Les dernières remontées d’informations relatives à la situation sanitaire et à la circulation du virus dans la ville m’ont amené à demander au Préfet des Alpes-Maritimes d’étendre l’arrêté préfectoral à l’ensemble de la ville de Nice. Malgré l’ensemble des mesures que j’ai prises en collaboration avec les autorités, en étant notamment la première ville de France à imposer le port du masque, le taux de positivité est passé en quelques jours de 1,2 à 6 et le nombre de verbalisations dressées par notre police municipale dépasse encore les 100 par jour. Ces chiffres ne sont pas acceptables et imposent une réaction ferme et rapide. C’est donc pour limiter une propagation trop forte, rester cohérent dans notre lutte contre la Covid-19 et pour ne plus que d’éventuels doutes sur le périmètre du port du masque persistent que je souhaite que le port du masque soit obligatoire partout à Nice. C’est le prix à payer pour que chacun puisse sereinement circuler dans nos rues et lutter efficacement contre la propagation du virus. »

Des arguments qui ont été jugés pertinents.

Ce mercredi soir, le préfet des Alpes Maritimes annonce à Nice-Matin, qu’il "modifiera" ce jeudi son arrêté, "de manière à élargir l’obligation du port du masque à l’ensemble du périmètre communal.

Cela permettra de prendre en compte l’ensemble de la ville". Commentant les courbes de l’épidémie, il estime lui aussi que "la situation est préoccupante. Je suis inquiet, mais mobilisé et déterminé. Nos indicateurs se dégradent. Nous avons une circulation du virus de plus en plus active dans le département, même s’il n’y a pas encore de bouleversement en termes d’hospitalisations et de réanimations. Par ailleurs, les gestes barrières ne sont pas assez respectés. J’en appelle à la raison des uns et des autres, même si je comprends bien que cela représente des contraintes importantes en cette période estivale, particulièrement pour les jeunes. Il faut une prise de conscience plus forte des risques encourus par la population, notamment les personnes à risques".

Mercredi 19 Ao�t

17 h 04  -  Le professeur Didier Raoult s'exprime sur l'obligation du port du masque

Didier Raoult
Christian Estrosi demande au préfet des Alpes-Maritimes d'obliger le port du masque dans toute la ville de Nice et pas uniquement dans les zones hyper fréquentées et les quartiers touristiques. Le préfet devrait apporter une réponse ce soir.

Et justement, concernant le port du masque, le professeur Didier Raoult préfère la recommandation à l'obligation.
Le Directeur de l'institut Méditerranée Infection à Marseille met en garde contre le risque de conflits. Les gens vont vouloir faire la loi affirme le professeur sur la chaîne Cnews.
Didier Raoult explique que le coronavirus d'aujourd'hui est moins virulent que celui de cet hiver.

8 h 13  -  Hausse du coût de la rentrée universitaire. Les étudiants sont inquiets

Le coût de la rentrée universitaire est revu à la hausse. En moyenne, il faudra compter 3,21% de plus pour un montant de 2 361 euros par étudiant.
L'un des facteurs est la crise sanitaire comme l'explique Nicolas sirvent, représentant de la fédération des associations et corporations étudiantes.

8 h 03  -  COVID-19 : la crainte des restaurateurs

L'agence régionale de la santé vient de publier un nouveau bilan : 1137 nouvelles contaminations ont été comptabilisées en une semaine et, au total, 974 décès.
Ce rebond progressif de l'épidémie fait craindre chez certains restaurateurs un nouveau confinement.
C'est l'une des options dont disposent les préfets pour stopper la propagation du virus.
Sophie s'occupe d'un restaurant sur la plage et elle s'est faite une raison.
A ce rythme, son établissement devrait tôt ou tard fermer ses portes.

Mardi 18 Ao�t

17 h 00  -  Cannes (06) : Une jeune femme gravement blessée, son avant bras était empalé sur une grille

En ce début d'après-midi, les pompiers des Alpes-Maritimes ont reçu reçoit un appel pour une jeune fille blessée à l'avant bras au niveau du 10 avenue des fleurs à Cannes.

L'opérateur se rend compte de la gravité de la situation et engage aussitôt un détachement de 17 sapeurs-pompiers et 7 engins de secours.

Arrivés rapidement sur les lieux, les secours font face à une jeune femme de 21 ans dont l'avant bras est empalé sur une grille.

Paramédicalisée dans un premier temps par l'infirmier des sapeurs-pompiers, la jeune victime fût dégagée de cette mauvaise posture à l'aide de la cisaille du véhicule secours routier.

Une fois libérée, le médecin et l'infirmier sapeurs-pompiers de l'hélicoptère DRAGON06, venus en  renfort sur l'intervention, ont médicalisé puis transporté la jeune victime sur Pasteur II.

Malgré la gravité de sa blessure, ses jours ne sont pas à danger.

(image SDIS 06)