l'actualité

Vendredi 5 Juin

14 h 46  -  Le préfet des Alpes Maritimes interdit les manifestations contre les violences policières

Policiers a nice (photo Nice Matin)
Dans un communiqué, le préfet des Alpes-Maritimes fait savoir que plusieurs manifestations ont fait l’objet d’une déclaration en préfecture pour les prochains jours sur la commune de Nice.

Il semble également que des rassemblements spontanés soient envisagés.

Le préfet des Alpes-Maritimes rappelle que l’article 3 du décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires, pour faire face à l’épidémie du Covid-19 dans le cadre de l’urgence sanitaire, interdit tout rassemblement, réunion, ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public mettant en présence de manière simultané plus de 10 personnes. Ce principe d’interdiction, dicté par des motifs sanitaires, a été rappelé à l’ensemble des organisateurs et il est fait appel au civisme de chaque citoyen, face à la nécessité de continuer à ralentir la propagation du virus sur le territoire. Il est indispensable que chacun respecte les mesures de distanciation physique et les gestes barrières afin de préserver la situation sanitaire du département, classé en zone verte.

Le préfet Bernard Gonzalez qui précise à nos confrères de Nice Matin s''être entretenu à plusieurs reprises avec le maire de Nice Christian Estrosi au sujet des rassemblements prévus samedi sur la Promenade des Anglais et dimanche place Masséna dans le contexte du mouvement américain "Black lives matter" et quelques jours après la manifestation parisienne à l''appel de la famille d''Adama Traoré, décédé à la suite de son arrestation en 2016.

Toujours à nos confrères de Nice Matin, Bernard Gonzalez précise qu'un dispositif policier spécifique sera déployé ce week-end, de manière à faire respecter cette interdiction. "Des moyens seront mis en place pour éviter des débordements", explique-t-il, assurant "ne pas ignorer les craintes des commerçants en ce premier week-end après le déconfinement". Le représentant de l'Etat en appelle "au sens des responsabilités" de celles et ceux qui envisageaient d''aller manifester ce week-end.

Quant à Christian Estrosi, il a réagi sur Twitter en remerciant le préfet.
(Photo d'illustration:  NICE MATIN)